Miser sur le tarif, un mauvais calcul

Classé dans : Article, Général | 2

Le coût d’une traduction peut sembler excessivement lourd et certains clients sont tentés de se tourner vers des offres qu’ils estiment plus abordables. Mais est-ce réellement une économie ?

.
Une question d’offre

La traduction, comme tous les autres secteurs, est soumise à la loi de l’offre et de la demande. L’offre est étendue et variée : paires de langues, spécialisations dans certains domaines, traitement de différents supports, style du traducteur, … et évidemment tarifs.

.

En rognant le prix d’une traduction, vous vous exposez à des désagréments allant de la petite contrariété à la catastrophe.

.

Ces risques sont liés :

 au sérieux du traducteur : retard de livraison, réponse tardive ou inexistante, confusions entre des dossiers, non respect de la confidentialité, …

 à la qualité de son travail : pas de relecture, fautes de frappe, un contenu incompréhensible voire erroné, …

.

Parfois, en cherchant à économiser peu, vous risquez de perdre gros.
  • Quand et dans quelles circonstances découvrirez-vous que la qualité n’est pas au rendez-vous ?
  • Quelles seront les conséquences sur votre produit, sur vos clients, sur votre entreprise ?
  • Comment réagir ?
  • Comment évaluer l’ampleur des pertes ?
  • Quel sera le coût de la réaction, de la correction ?
  • Suffira-t-elle à réparer le préjudice ou celui-ci aura-t-il des conséquences durables ?

 

Comment limiter ces risques ?

Lorsque le travail est effectué, vous devez vous fier à votre traducteur, surtout si vous ne disposez de personne capable de vérifier son travail. Il est donc capital de choisir une personne de confiance. Vous apprécierez probablement pouvoir le contacter aisément, parfois même en dehors des heures de bureau, en cas d’urgence.

Une fois de plus, une relation de longue durée avec votre / vos traducteur(s) est probablement le meilleur gage de qualité.
.
Quelques questions pour vous aider à y voir plus clair

Pensez-vous qu’une traduction low cost vous assure la qualité et le service dont vous avez besoin ? Quel est le prix de votre quiétude ? Quelle importance accordez-vous à la qualité du message que vous transmettez et à l’image de votre entreprise ?

 

Traduction de qualité, pas toujours
Source photo : Hélène Ficat (via TDM)
Ne nous leurrons pas

Chaque jour, des traductions catastrophiques ruinent l’image que certains entrepreneurs ont mis des années à bâtir, en quelques mots. Évidemment, ils ont toujours la possibilité de demander réparation au traducteur mais obtiendront-ils le résultat escompté ? Le traducteur est-il assuré ? Est-il seulement toujours joignable ? Comment réparer une catastrophe ?

Personnellement, je ne mettrais pas mon entreprise en jeu pour quelques centimes par mot. Il existe d’autres moyens de réduire sa facture de traduction qu’en économisant sur la qualité.

Parlez-en à votre traducteur,  vous pourrez sûrement trouver ensemble une solution satisfaisante.

De nombreux autres exemples de mauvaises traduction sont disponibles ici.

2 Réponses

  1. […] Enfin, n’oubliez pas que votre traducteur est aussi votre conseiller. Ensemble, vous pourrez probablement mettre sur pied des stratégies pour réduire votre budget traduction sans pour autant mettre votre image en péril. […]

  2. […] Si vous désirez avoir de plus amples informations quant au prix d’une traduction, je vous invite à lire cet article. Pour en savoir plus sur la relation entre le prix et la qualité, lisez celui-ci. […]

Laissez un commentaire